mercredi 23 septembre 2009

Extrait de the clock work angel issu de la saga infernal devices

The demon exploded in a shower of ichor and guts
William Herondale jerked the dagger he was holding back, but it was too late: the viscous acid of the demon’s blood had already begun to eat away at the shining blade. He swore and tossed the weapon aside; it landed in a filthy puddle and commenced smoldering like a doused match. The demon itself, of course, had vanished: dispatched back to whatever hell dimension it had come from, though not without leaving a mess behind.
“Jem!” Will called, turning around. “Where are you? Did you see that? I got him with one blow! Not bad, eh?”
But there was no answer to Will’s shout; his hunting partner had been standing behind him in the narrow alley a few moments ago, guarding his back, Will was positive, but now he was alone in the shadows. Will frowned in annoyance — it was much less fun showing off without Jem to show off to. Still scowling, Will headed back toward Narrow Street and the dim gleam of gaslight at the alley’s mouth.
Narrow Street cut through the center of Limehouse, between the wharves beside the river and the cramped slums spreading east toward Whitechapel and Shadwell. It was as narrow as its name suggested and, at the moment, deserted. Limehouse was a something of a bad neighborhood, full of gambling houses, opium dens, and brothels; consequently, it was one of Will’s favorite places in London. He didn’t even mind the smell of it — smoke and dirt mixed with the river-water smell of the Thames.He scrubbed the sleeve of his coat across his face, trying to rub away the ichor that stung and burned his skin. The cloth came away stained green and black. There was a cut on the back of his hand, too, a nasty one. He could use a healing rune. One of Jem’s, preferably — he was particularly good at drawing iratzes.
A shape detached itself from the shadows and moved toward Will. He started forward, then paused — it wasn’t Jem, but rather a mundane policeman, wearing a bell-shaped helmet and a puzzled expression. He stared at Will, or rather through Will — however accusomed you were to glamour, Will thought, it was always a strange experience being looked through as if you weren’t there. He was seized with the sudden urge to nick the policeman’s truncheon and watch while the poor fool flapped around trying to figure out where it had gone, but Jem had scolded him the few times he’d done that before and while Will never really could understand Jem’s moral objections to the whole enterprise, it wasn’t worth making him upset.
With a shrug and a blink, the policeman moved past Will, shaking his head and muttering something under his breath about laying off the gin before he started really seeing things. Will stepped aside to let the man pass, and raised his voice to a shout:
“James Carstairs!” Will called, again. “Oi! Where are you, you malingering bastard?”
This time, a faint reply answered him. “Over here — follow the witchlight.”
Will moved toward the sound of Jem’s voice. It seemed to be coming from a dark opening between two warehouses; a faint gleam was visible within the shadows, like the darting light of a will-o-the-wisp. “Did you hear me before? That Shax demon thought it could get me with its bloody great pincers, but I chased it into an alley, and —”
“Yes, I heard you.” The young man who appeared at the mouth of the alley was pale in the lamplight — paler even than he usually was, which was quite pale indeed. He was bareheaded, which drew the eye immediately to his hair: it was a rare bright silver color, the shade of an untarnished coin. His eyes were the same silver, and his fine-boned face was angular, the slight curve of his eyes the only clue to his heritage.
There were dark stains across his white shirt front, and his hands were thickly smeared with red.
Will’s pulse jumped. “You’re bleeding. What happened? Are you —”
Jem waved away his concern. “It’s not my blood.” He turned his head back toward the alley behind him. “It’s hers.”
Traduction :

Le démon éclata dans une douche d'ichor et d'entrailles.
William Herondale lança le poignard qu'il tenait en arrière, mais il était trop tard : l'acide visqueux du sang du démon avait déjà commencé à éroder la lame brillante. Il jura et jeta l'arme de côté ; elle s'enfonça dans un magma dégoutant et débuta sa combustion lente comme une allumette trempée. Le démon lui-même, naturellement, avait disparu : expédié de nouveau dans une quelconque dimension infernale d'où il était venu, mais pas sans à laisser un désordre derrière lui.
« Jem ! » appela-t-il. « Où êtes-vous ? Avez-vous vu cela ? Je l'ai eu d'un seul coup ! Pas mal, hein ? »
Mais il n y eu aucune réponse à son enthousiasme ; son partenaire de chasse s'était tenu derrière lui dans la ruelle étroite il y a quelques instant à peine, protégeant ses arrières, c'était ce qu'il y avait de mieux à faire, mais maintenant il était seul au milieu des ombres. Il fronça les sourcils d'ennui - c'était beaucoup moins amusant sans Jem. Encore renfrogné, il se dirigea vers la rue étroite dans la faible lueur des lampes à Gaz, jusqu'à l'entrée de la ruelle.
La rue étroite coupait le centre de Limehouse, entre les quais près du fleuve et des taudis à étroits, elle partait ensuite à l'est vers Whitechapel et Shadwell. Elle était aussi étroite que son nom le suggèrait. Limehouse était un quartier de bas fond, plein des maisons de jeu, des repaires d'opium, et des bordels ; par conséquent, c' était l'un des endroits qu'il préférait à Londres. Il ne ne faisait même plus attention à l'odeur- fumée et saleté mélangées à l'odeur des eaux du fleuve de la Tamise.
Il s'essuya le visage du revers de la manche de son manteau, essayant d'enlever l'ichor qui le piquait et brulait sa peau. Le tissu devint vert et noir souillés. Il avait une coupure assez importante sur le dos de sa main. Il pourrait employer une rune curative. Dessinée par Jem, de préférence - il était particulièrement bon aux iratzes de schéma.
Une forme se détacha des ombres et se dirigea vers lui. Il avança, puis fit une pause - ce n'était pas Jem, mais plutôt un policier mondain, portant un casque en forme de cloche et affichant une expression perplexe. le policier regarda dans sa direction, fixement à travers lui- il était protégé par le charme, c' était toujours une expérience étrange d'être regardé "à travers" comme si vous n'étiez pas là. Il fut soudain tenté de subtiliser la matraque du policier et observer pendant que le pauvre imbécile s'agite pour trouver comment elle avait disparu, mais Jem le grondait à chaque fois qu'il faisait ce genre de chose. Il ne comprendrait jamais les règles morales de Jem et de l'Institut, mais il n'avait pas à cœur de les contrarier.
Avec un haussement d'épaule et un battement de paupière, le policier se dirigeait vers lui, secouant sa tête et murmurant quelque chose dans son souffle au sujet de congédier le genièvre avant qu'il ait commencé à voir vraiment des choses. Il fit un pas de côté pour laisser l'homme passer, et se mit à crier :
« James Carstairs ! » appela-t-il. « Oh ! où êtes vous, vous le bâtard simulant la maladie ? »
Cette fois, une voix faible lui a répondit. « Ici - suivez la witchlight. »
Il se déplaça dans la direction de la voix de Jem. Elle semblait venir d'une ouverture sombre entre deux entrepôts ; une lueur faible était évidente dans les ombres, comme la lumière de dard de -o-le-Wisp. « M'avez-vous entendu ? Avant que le démon de Shax puisse m'avoir avec sa grande pince sanglante, je l'ai chassée dans une ruelle, et - »
« Oui, je vous ai entendus. » Le jeune homme qui parut à l'entrée de la ruelle était pâle dans la lumière artificielle - plus pâle même qu'il ne l'était habituellement. Alors qu'il était tout à fait pâle en effet. Il était nu-tête, ce qui attirait l'œil immédiatement sur ses cheveux : d'une couleur argentée lumineuse rare, la nuance d'une pièce de monnaie immaculée. Ses yeux étaient le même argent, et son visage aux traits fin était angulaire, la légère courbe de ses yeux était le seul indice de son héritage.
Il avait des taches sombres sur sa chemise blanche, et ses mains étaient abondamment enduites de rouge.
Will compris immédiatement. "Vous saignez. Qu'est-ce qui est arrivé ? " Jem le rassura. "Ce n'est pas mon sang." Il tourna la tête vers l'allée derrière lui. "C'est le sien."


Alors? Qu'en pensez-vous?

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Bonjour, donnez votre avis et vos pensées sur cet article, et essayez autant que possible de ne pas faire de hors sujet. Les commentaires sont modérés, ils ne s'affichent donc pas tout de suite, soyez patients :)