jeudi 2 mai 2013

City of Bones : Journal de visite du tournage par Cassandra Clare

Ici réunis les cinq jours racontés par Cassandra Clare sur sa visite du tournage...



Visite du tournage : Jour 1
Par Cassandra Clare

En fait, je me suis présentée dans les studios la première semaine de tournage faite uniquement en studio, pas en extérieur. Le studio est une ancienne usine de verre, donc il y a beaucoup de pièces à l’intérieur — les bureaux de la production.



Il y a un nombre ahurissant de personnes, et c’est un peu inquiétant de constater que tous ces gens ont été entassés là pour faire un film de mes livres. Plateaux, accessoires, costumes, tout, depuis l’immense plateau de l'institut jusqu’au plus petit anneau de famille, semble être sorti des pages du livre. C’est effrayant. Il y a des runes partout, même dans le bureau de Gersha (le créateur de costumes) :

texte alternatif image

Sur le plateau, il y a une partie avec des chaises de metteur en scène où les acteurs sont assis, et une autre partie, derrière une banque de matériel, où les producteurs vont s’asseoir pour regarder les rushes — quelle que soit la scène qui vient d’être tournée. L’ironie de l’histoire, c’est que Harald [Zwart], le réalisateur, n’a pas de chaise que je puisse discerner, mais il court partout comme un tourbillon pour régler les commandes de sorte que cela importe peu.
J’ai ma propre chaise avec mon nom dessus !

texte alternatif image

Les chaises des producteurs ont leurs noms dessus, les chaises façonnées pour les acteurs sont aux noms des personnages. C’est amusant de les voir alignées, bien que je ne puisse jamais voir le nom de Jace car Jamie [Campbell Bower] semble posséder 30 000 vestes. (Qui doivent être entassées dessus ndlr)

texte alternatif image

Pendant la journée, tous les acteurs viennent dire bonjour, sauf Robbie [Sheehan], qui n’est pas encore là. Tout le monde a l’air fantastique. Il y a buzzer qui se déclenche quand ils commencent à filmer, ce qui signifie que nous devons être vraiment silencieux, et regarder le tournage avec des écouteurs pour que nous puissions entendre le son. Je suis encore une fois impressionnée par la patience des acteurs, de faire la même chose encore et encore et encore. Robert le producteur m’explique que quand ils pensent que la scène est bonne, Harald dit « Vérifier le poil » (vérifier le poil signifie vérifier l’intégrité de la fenêtre d’impression avant de passer au plan suivant : Ndlr), ce qui signifie qu’ils vérifient la caméra, puis passent à la scène suivante.

Je demande à rencontrer le type aux rouflaquettes, mais personne ne peut le retrouver. Tragédie !




Jour 2 : Par Cassandra Clare

La production dispose d’un service de transport, ce qui signifie qu’il y a des conducteurs qui ramassent tout le monde et les amènent là où ils doivent aller. Le nom de mon pilote est Gus, et il a conduit de nombreuses personnes célèbres aux alentours. Il me raconte des histoires terrifiantes jusqu’à ce que je sois pétrifié, mais m’assure que le cast de City of Bones est très agréable.

Je vais faire un tour dans le village de la vidéo, où les moniteurs montrent ce qu’ils filment. Jamie [Campbell Bower] et Lily sont en train de faire une scène avec CCH Pounder, qui joue Mme Dorothée.



Le directeur adjoint me fait visiter tous le plateau. Ils ont construit toute la cité silencieuse (city of bones), et chaque os est différent. Je veux vivre ici. L’AD me montre que si vous allez au milieu de la Cité silencieuse et que vous criez, on dirait que vous parlez dans le microphone. Aucune technologie ni électricité, juste l’acoustique. J’ai crié jusqu’à ce que Harald me dise d’arrêter. J’aime tous les anges qui sont partout. Katie de Mundie Moms et moi-même avons posé en face de celui-ci :




Mon plateau préféré est celui de la bibliothèque. C’est exactement la bibliothèque que j’ai toujours voulu avoir, mais peut-être avec quelques sabres en plus. Ils ont reproduit les manuscrits enluminés sur les démons. Ils ne vont probablement jamais apparaître à l’écran, mais j’aime les détails.




J’ai enfin rencontré Robbie qui est très câlin. Je lui ai donné la chemise de Simon "J’ai bien pris quelques mauvaises décisions". Il m’a dit avec tristesse : « C’est vrai que j’ai pris de mauvaises décisions, mais je ne savais pas que c’était si évident." J’ai fini par tomber sur le type aux rouflaquettes. Je peux mourir tranquille !

A suivre...





Jour 3 : Par Cassandra Clare

Mercredi : Je suis au Village Vidéo, Jemima dont les cheveux n’ont pas encore été teints est passée pour me montrer ses marques.

texte alternatif image

Je découvre que tous les repas servis sur un plateau de cinéma sont des « déjeuners ». Même s’il est deux heures du matin, c’est le déjeuner. Je prends donc le déjeuner avec Madame Dorothée. Elle est sur le point de devenir un peu démoniaque, c’est pourquoi elle a d’énormes griffes sur ses doigts. Elle reste cependant une femme belle et chic. Je me sens coupable du sort qui l’attend.

Il n’y a rien de plus drôle que de regarder un groupe de frères silencieux qui ont leurs bouches cousues et fermées essayer de manger. Ils finissent tous par consommer leur "déjeuner" avec des pailles.

Plus tard, Robert [Kulzer] me montre la « scène de la serre" sur son iPad. Je ne peux pas entendre le dialogue, mais c’est magnifique. Robert me dit : « Je suis un producteur, ce qui signifie que mon cœur est froid et mort, donc si je trouve cette scène romantique et touchante, ça doit être grandiose." c'est assez juste.

Le tournage dure très longtemps. Hartley, qui est le producteur délégué, est pris en train de donner furtivement un chocolat chaud aux fans qui rôdent en dehors du studio. Apparemment, Hartley est un vétéran de nombreux films et est habitué à "envoyer promener" les gens, mais les fans de TMI sont si adorables que, jusqu’ici, il leur a donné à manger et ils ont même eu les bracelets destinés aux visiteurs. Ci-dessous, Kevin [Zegers] avec l’un de ces bracelets (on lit Mortal instruments, 2O12) :

texte alternatif image

"Hartley a été corrompu », me dit Robert. "Les fans sont juste trop mignons."



Jour 4 : Par Cassandra Clare

Aujourd’hui ça démarre très tard parce le tournage s’est terminé tard dans la nuit, et il y a un mandat de 12 heures de rotation pour les acteurs et l’équipe afin que chacun puisse dormir. C’est aussi le jour où nous aurons Grace, qui est la jeune fille de la fondation Make-A-Wish (une association qui réalise les rêves d’enfants malades : ndlr) sur le plateau. Elle a fait le vœu de venir sur le plateau de City of Bones. En fait, j’ai entretenu une correspondance avec Grace avant et lui ai envoyé un paquet de breloques Iratze, qu’elle a encore. Je suis tellement touchée qu’elle les ait encore, alors nous avons eu un petit moment, à nous câliner et danser autour de la garde-robe. Grace a repris ses esprits quand elle a vu quelques-uns des costumes de la fête de Magnus, qui sont un peu dénudés sur les bords. Amusant, cependant. Vestes de brocart ! Bottes folles ! Robes dos nu ! Des paillettes partout ! Grace termine avec un look du plus bel effet.

Cette nuit, le tournage se passe dans un tunnel de métro. Le casting a sa chaise en bas sur la plate-forme. Il fait assez froid, donc il y a des couvertures pour tout le monde. Kevin [Zegers] prend une photo de moi avec Jemima — elle est presque complètement enveloppée dans une couverture (doudou).


Grace fait son travail supplémentaire, et elle est adorable. Je suis avec sa mère quand un mec très grand et sexy se présente sur le plateau. C’est Godfrey, qui est venu pour faire coucou, mais il ne tourne pas ce jour-là. Alors oui, je peux que j’étais là quand il a rencontré Kevin. Ils ne s’étaient jamais rencontrés auparavant. Je vais garder pour moi les mots magiques qu’ils se disaient en secret, mais il devait y avoir la salutation de base "Salut, mec."

Moi avec Godfrey :



Rafy, le photographe, vient pour voir si je veux être un extra dans la scène, mais Harald dit : « Non, elle va être à la fête de Magnus."

Moi : "Je ne peux pas être à la fête de Magnus. Je ne suis pas glamour. Et je vais être tellement nerveuse et je vais m’évanouir. "

Harald : "Vous serez à LA FÊTE DE MAGNUS".




On dirait bien que je vais être à la fête de Magnus…

à suivre...



Cinquième et dernier jour : Vendredi par Cassandra Clare

Parce que, finalement,  je suis vraiment dans une scène d'aujourd'hui, je dois arriver tôt pour le costume, le maquillage et les cheveux. Je croise Robbie sur le chemin du plateau - la plupart du plateau n'est pas très glamour, des ruelles et des quais de chargement et ce genre de chose.

J'ai ma propre caravane (!), Ce qui signifie en prime que le type aux rouflaquettes doit m'apporter du thé. Nous discutons de sa soudaine célébrité. (Cassie, à cette période, a beaucoup parlé  du
SIDEBURNS GUY qui est donc ce type avec de longues rouflaquettes :ndlr)

Godfrey est sur le plateau de bonne heure également pour avoir ses cheveux et le maquillage. Bien sûr, il a l'air cool, même sans ses cheveux et son maquillage de fait. Ici, il porte sa veste de Magnus et ses bijoux, ses cheveux ne sont pas encore coiffés. Et les nuances sont les siennes...



On me dit que je vais être une sorte de démon chat dans un costume de femme d'affaires. Peut-être à la tête d'un empire de chats démons. Je ne suis pas tout à fait sûre sur ce point, mais je sais que j'ai un grand choix de chaussures étonnantes à choisir. Tous ceux qui me connaissent savent que je suis obsédée par les chaussures, c'est le plus beau jour de ma vie. J'ai finalement choisi une paire noire et brillante.




 Après cela, on me dirige vers la coiffure et le maquillage. Quelqu'un a collé quelque chose de drôle, mais sacrilège au miroir, ils m'ont dit que c'était Kevin. C'est super amusant d'être prise en main par les maquilleurs, surtout lorsque leurs instructions sont d'être sauvage et dingue. Ma partie préférée est d'avoir des oreilles de chat fixées à la tête. Elles sont en or brillant et maintenues sur une bande avec un million d'épingles à cheveux.



 Après le maquillage, je vacille sur mes talons à travers le plateau, qui est à l'intérieur d'un manoir immense. Il a été rehaussé avec des lumières vives et des lanternes chinoises. Il y a des tables partout, et sur les tables, les boissons aux couleurs vives mentionnées dans City of Bones. Harald me positionne avec précaution à une table avec une goule et une banshee.

Il fait déjà nuit, et vraiment froid, donc on s'agrippe tous à un petits chauffe-mains pour patienter. La goule et la banshee sont de grandes fans de Hunger Games. Nous en parlons depuis un moment. L'équipe vient sans cesse me voir pour me poser des questions, ainsi qu'Harald. Finalement, la goule me fait, "Qui êtes-vous?" Je lui explique que je suis l'auteur et elles semblent heureuses de m'avoir avec eux car ils estiment que cela signifie que nous sommes susceptibles d'obtenir plus de couvertures et de poches chauffe-mains.

Il y a de longues pauses entre les prises au cours desquelles Kevin et Jamie font un concours quant à savoir qui peut sauter plus haut et toucher les branches des arbres. Les filles sont beaucoup plus calmes et ont visiblement très froid. Elles sont couvertes dans une couverture car la scène les oblige à être en robes de soirée - très courtes!

Lily et Godfrey ont beaucoup de dialogues de Clary et Magnus. Je me faufile et prends une photo d'eux devant des écrans cool.


  
Après plusieurs heures, le tournage semble avoir pris fin alors je suis prête à rentrer à la maison quand je découvre que non, ce n'est pas fini - toutes les scènes doivent être prise de nouveau sous un angle différent. Nous traînons tous des pieds autour des tables. Il est à peu près trois heures du matin, donc je commence à faire la sieste sur la table entre les prises. Je constate que le métier d'acteur est difficile. Tout le monde n'est pas toujours sympathique.

MTV est sur ​​le plateau ce jour-là, donc, en plus,  tout le monde fait des interviews entre l'action. Godfrey a dû faire la sienne sans son pantalon, mais vous ne pouvez pas dire parce qu'il est assis. Maintenant, vous savez, cependant.

Enfin, je suis prête à rentrer chez moi. C'est l'aube, alors je vais récupérer ma valise et me diriger vers l'aéroport de Toronto pour rentrer à la maison. Je suis incapable de retirer les oreilles de chat donc je vais sortir avec et traverser l'aéroport en les portant. Je perçois beaucoup de regards étranges et déclenche le détecteur de métal. Quand le gardien me pose des questions sur les oreilles j'explique que j'étais dans un film. "Bien sûr,c'est cela oui,» dit-il. Clairement le glamour, c'est fini!


Source Teen.com

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Bonjour, donnez votre avis et vos pensées sur cet article, et essayez autant que possible de ne pas faire de hors sujet. Les commentaires sont modérés, ils ne s'affichent donc pas tout de suite, soyez patients :)